Débouchés

insertion professionnelle


Ses formations sont en totale adéquation avec le marché du travail. Elles sont régulièrement réévaluées en lien avec l’évolution des enjeux du monde professionnel.

La dépendance automobile et la transition énergétique, l’étalement urbain et la dilution du lien social, la disparition des espaces naturels et agricoles, mais aussi la nécessité pour les villes d’attirer dans un contexte de compétition par des politiques du cadre de vie ou de grands équipements sont autant de questions très concrètes auxquelles nous formons nos étudiants.

Dans un contexte de retrait de l’Etat et de responsabilités grandissantes des collectivités locales celles-ci ont bien compris l’intérêt de recruter des professionnels pluridisciplinaires en urbanisme pour concevoir, conduire et dessiner les projets d’urbanisme et d’aménagement durable à différentes échelles de territoires, de l’intercommunalité à l’îlot. Les collectivités offrent de nombreux débouchés à nos étudiants.

Le master Urbanisme et Aménagement est une formation pluridisciplinaire qui veut former (forme) des généralistes de l’urbain. La conduite des projets d’urbanisme appelle une maîtrise du processus (de la conception à la gestion), ainsi que des méthodes et des moyens (techniques, financiers, juridiques) permettant leur réalisation effective. Les maîtrises d’ouvrage (collectivités, opérateurs publics ou privés) recherchent cette sécurité.

Pour complément d’information consultez les fiches métier du numéro 5379, de la revue Le Moniteur «Le métier d’urbaniste. Domaines d’activités, fonctions et compétences » via ce lien web : http://www.opqu.org/pdf/opqu_referentiel_urba_204.pdf

L’ensemble des étudiants s’insère facilement dans le monde du travail à la fin de leurs études. La moitié d’entre eux travaille dans des collectivités, l’autre moitié dans différentes structures : bureaux d’études, agences d’urbanisme, organismes de logements sociaux, parcs naturels…

Les formations de l’IUAR labellisées par l’APERAU sont reconnues dans les milieux professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement

Les anciens étudiants diplômés forment un réseau dense de professionnels en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. ils sont également présents France entière et à l’étranger.

Depuis la promotion 2003-2004, L’IUAR en collaboration avec l’association étudiante URBAVOC’ réalise une enquête insertion professionnelle :
Sur 168 étudiants, en moyenne 25 par promotion nous avons les statistiques pour 157 d’entre eux sur les 6 dernières années :
• 83% travaillent en urbanisme
• 9% font autre chose
• 8% sont chômeurs (essentiellement la dernière promotion, le temps de s’insérer)

100% des quatre premières promotions travaillent

Parmi ceux qui travaillent dans le champ de l’urbanisme :
• 34% CDD, 56% CDI, 10% à leur compte
• 54% public et para public; 46% bureau d’étude, ou autre forme de privé.
• 52% PACA et Languedoc, 45% France, 4% étranger où ils s’adaptent très bien.

Suivi OVE/AMU diplômés IUAR 2010-2011-Emplois occupés 1er décembre 2013 ici et ici

formation-urbanisme-aix-en-provence-marseille-

Le CNJU (Collectif National des Jeunes Urbanistes) a publié fin 2014 une nouvelle enquête sur l’insertion professionnelle des urbanistes. Pour en savoir plus.