Axes de recherche

Savoir faire, organisation et compétences en urbanisme & enjeux contemporains des projets d’urbanisme


 Laboratoire LIEU, projet scientifique

  Axe 1  - Savoir faire, organisation et compétences en urbanisme

1.1 Expertise, processus de conception et jeux d’acteurs dans les projets urbains (responsables F Hernandez et A Bertoni/TELEMME)

Il s’agit ici d’analyser la pratique professionnelle de l’urbanisme. L’équipe souhaite s’inscrire dans ces questionnements en développant les thématiques ci-après :

  • La construction des savoirs et savoir-faire en urbanisme :
  • Les nouveaux métiers de la direction de projet
  • Les modèles spatiaux d’organisation des déplacements et les interfaces avec le projet urbain.
  • Les espaces publics, un défi pour l’urbanisme contemporain

1.2 Dessins et représentations de l’urbanisme durable et des grands projets : outils, théories et méthodes (responsables A Arnaud et M Chiappero)

Le dessin d’urbanisme s’est progressivement affirmé comme une discipline technique faisant partie intégrante de la compétence des urbanistes et aménageurs. Les réflexions portent notamment sur :

  • Les nouveaux rôles des représentations spatiales dans les énoncés de projets de territoires.
  • L’innovation dans les dispositifs « images »/représentations graphiques et l’adaptation pédagogique.

  Axe 2 – 4 enjeux contemporains des projets d’urbanisme

2.1. Le Projet dans les documents d’urbanisme (responsable JP Ferrand)

L’objet de ce sous-axe est d’évaluer en quoi l’usage du Projet d’aménagement et de développement durable (PADD), des orientations d’aménagement et de programmation (OAP), du règlement et des servitudes propres aux documents de planification urbaine apparaissent comme des marqueurs de la volonté communale de porter un projet d’aménagement et de s’y engager.

2.2. Paysages et projets de territoire (responsables JN Consales/TELEMME)

Le présent sous-axe se propose d’évaluer les relations entre paysage et projet de territoire à travers plusieurs thématiques de recherche. Sont notamment abordés :

  • L’agriurbanisme : l’agriculture comme projet d’aménagement du territoire
  • Le landscape urbanism et l’urbanisme environnemental : l’avènement des trames vertes et bleues
  • Le paysagisme et le jardinisme

2.3. Environnement, territoires et risques (responsables A Arnaud et ML Lambert-Habib)

Il s’agit ici d’interroger les effets environnementaux et institutionnels de la croissance démographique, de l’étalement urbain et de la croissance des aménagements artificiels sur des territoires en évolution rapide.

  • Les objectifs de ces recherches sont d’interpréter les déterminants interactifs des processus migratoires et des mutations environnementales avec les conséquences en termes d’analyse démo-spatiale et leurs conséquences sur l’aménagement des territoires et l’urbanisation.
  • Une seconde entrée concerne les risques naturels, technologiques et les nuisances

2.4. Question sociale, habitat et politiques territoriales (responsables F Zitouni et S Bonnin Oliviera)

Ce sous-axe s’inscrit dans un questionnement large sur les transformations de la question sociale et la territorialisation des politiques publiques. Les défis auxquels sont confrontés les acteurs locaux de l’habitat, de la politique de la ville et de l’action sociale (en premier rang les collectivités locales), interrogent leur capacité d’agir, tant politique que technique, et invite  à reconsidérer les catégories classiques de l’action publique, les savoir-faire et les systèmes de coopération entre acteurs.

Deux directions de recherche sont identifiées plus précisément : l’une confronte la question de la précarité et celle du droit au logement, l’autre interroge les formes émergentes d’habitat alternatif.