Formation en apprentissage

 

PARCOURS TRANSITION DES MÉTROPOLES ET COOPÉRATION EN MEDITERRANEE

PRESENTATION ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

Ce parcours est destiné à former les urbanistes aux nouveaux enjeux économiques, sociaux, urbains et environnementaux de la Méditerranée :

  • Une croissance démographique et urbaine qui place de plus en plus la ville et les métropoles au cœur des enjeux économiques, sociaux, culturels et politiques de cette région ;
  • Un développement de projets urbains d’envergure (opérations d’aménagement, villes nouvelles, stations touristiques, développement des transports en commun et des mobilités douces, gestion des déchets, prise en compte de l’accessibilité, etc.) qui nécessite de renforcer les compétences des professionnels de la planification, de la gestion et de la fabrique de la ville ;
  • Des dégradations environnementales et des risques naturels/industriels qui confrontent les populations à des dangers de plus en plus prégnants et à la nécessité de définir des politiques de protection communes.

Centré sur une pédagogie novatrice, le master cherche à :

  •  S’inscrire dans le développement progressif d’un cursus de formation des urbanistes commun à l’échelle des pays méditerranéens qui permettra de faire face aux défis de l’urbanisation à l’échelle de la Méditerranée ;
  • Centrer la formation sur une pédagogie interactive et appliquée par l’intermédiaire d’ateliers sur le terrain dans l’ensemble des pays concernés afin de faciliter l’appropriation des savoir-faire ;
  • Favoriser la co-construction de micro-projets avec les acteurs locaux, ainsi que leur mise en œuvre et leur suivi dans le cadre des ateliers, afin de donner une dimension pratique et opérationnelle à la formation ;
  • Permettre les approches comparées des méthodes et des contextes pour enrichir les savoir faire et les compétences des professionnels de la ville et du développement territorial ;
  • Appréhender la question des risques technologiques, environnementaux et politiques pour faire face aux défis et enjeux de l’urbanisation sur le pourtour méditerranéen.

COMPETENCES ET DEBOUCHES

Le parcours « Transition des métropoles et coopération en Méditerranée » est une formation professionnalisante. De ce fait, les étudiants peuvent prétendre à la qualification de l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU) et exercer la profession d’urbaniste aussi bien en France qu’à l’étranger dans les champs de l’analyse, de la prospective et de la gestion territoriale. Les diplômés se placent dans les collectivités territoriales (services d’urbanisme et directions des relations internationales), les agences d’urbanisme et d’architecture publiques ou privées, les sociétés de conseil et d’expertise internationale, les ONG, les organismes internationaux (Union européenne, Agences onusiennes, Banques de développement, AFD, etc.).

Exemples de postes occupés

  • Animateur de réseaux de villes ;
  • Chef de projet en programmation urbaine ;
  • Chef de projet dans les programmes d’aide au développement ;
  • Urbaniste et aménageur de bureaux d’étude développant leurs activités sur le pourtour méditerranéen ;
  • Consultant / expert auprès des opérateurs internationaux du développement ;
  • Responsable de services de relations internationales au sein des collectivités locales françaises (notamment celles qui ont développé des jumelages avec des CL de la Méditerranée) ;
  • Responsable de service au sein de collectivités locales ou d’administrations du pourtour méditerranéen ;
  • Chargé d’étude/mission pour le compte d’acteurs publics, privés ou associatifs œuvrant dans le domaine du développement, de l’urbanisme et de l’aménagement.

Plaquette du parcours Transition des métropoles et coopération en Méditerranée

Livret de l’étudiant 2018-2019

Plaquette à destination des employeurs

◊ Vidéo de présentation de la formation