Formation continue

 

LA FORMATION CONTINUE à l’IUAR

L’institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional porte trois master en formation continue issus de deux mentions différentes. Les deux premiers s’inscrivent dans la mention « Urbanisme et Aménagement » :

  • Parcours Urbanisme durable et projets de territoire. Cette formation diplômante est strictement réservée aux salariés, professions libérales et demandeurs d’emploi ;
  • Parcours Transition des métropoles et coopération en Méditerranée. Ce parcours privilégie l’alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation). Il peut également être suivi en formation continue sous conditions.

Le troisième s’inscrit dans la mention  » Droit de l’immobilier ». Le parcours Droit et métiers de l’urbanisme durable est une formation diplômante s’adressant aux professionnels des secteurs juridiques qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences dans le champs de l’urbanisme, de l’environnement et de la promotion immobilière.

PARCOURS « URBANISME DURABLE ET PROJETS de TERRITOIRE »

TOP 10 Classement SMBG 2017

PRESENTATION ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’objectif de la formation est de former des professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement dont le rôle est de participer pour le compte de maîtres d’ouvrage publics à la conception, la mise en œuvre et la gestion des projets d’urbanisme et d’aménagement de l’espace.

Le parcours en formation continue donne accès à la culture, aux méthodes et outils nécessaires à la pratique professionnelle dans le champ. Cette  formation respecte les chartes professionnelles du domaine (Ministère du Développement durable, Office professionnel de qualification des urbanistes -OPQU-) et les conventions entre instituts d’urbanisme et d’aménagement à l’échelle française (APERAU) et européenne (AESOP). Ce master est reconnu par la Société Française des Urbanistes et ouvre à la qualification OPQU.

Ce Master se spécifie par rapport à des formations proches en associant :

  • La prise en compte du territoire comme support de mise en œuvre des projets et des politiques publiques
  • Les nouvelles démarches de projet d’ « Urbanisme durable » permettant de répondre aux nouveau enjeux de notre société

DEBOUCHES PROFESSIONNELS

Les professionnels issus du Master « Urbanisme durable et projet territorial » ont vocation à assurer des missions de conception, de coordination, de conseil et d’assistance à la maîtrise d’ouvrage urbaine. Leur métier consiste, en tant que salarié ou prestataire de services, à assister les maîtres d’ouvrage publics, en particulier les collectivités territoriales, ou privés.

CONDITIONS D’ADMISSION

L’entrée en Master 2 de ce parcours est liée à l’obtention d’un master 1ère année de géographie, aménagement, économie, sociologie, histoire ou de tout autre diplôme à BAC+4, architecte, ingénieur, géomètre etc.

  • Le dossier du candidat doit garantir un approche de qualité ouverte à la réflexion sur les dynamiques urbaines, spatiales et d’aménagement.
  • Le candidat doit justifier, sauf dérogation accordée à titre exceptionnelle par le directeur de l’Institut, d’une expérience professionnelle d’un minimum de deux ans dans un métier en rapport avec la ville et les territoires.
  • La validation des acquis professionnels et des acquis d’expérience peut être prise en compte pour permettre l’admission de candidats n’étant pas titulaires d’un diplôme de niveau BAC+4 à condition que l’expérience professionnelle ait porté pendant au moins six ans sur la ville et les territoires.

Le candidat doit satisfaire aux exigences explicitées ci-dessus et à un entretien de sélection, complété si besoin par la validation d’une commission composée d’universitaires et de professionnels. Les entretiens se tiennent à partir du mois de février.

Le candidat retenu doit établir un dossier de candidature présentant ses motivations et ses références universitaires et professionnelles. Les dossiers de candidature peuvent être retirés à partir de la fin du mois d’avril.

Deux sessions d’admission sont organisées : fin juin et début septembre.


 

COUT DE LA FORMATION ET POSSIBILITÉS DE PRISE EN CHARGE

Le coût total de la formation est à titre indicatif, les droits nationaux obligatoires étant fixés annuellement au mois de juillet par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Frais de formation à titre indicatif : 4 778 euros

  • Pour les salariés : possibilité de prise en charge par les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée).
  • Pour les professions libérales : possibilité de prise en charge par les Fonds Interprofessionnels des Professions Libérales (FIF-PL)
  • Pour les demandeurs d’emploi : possibilité de prise en charge par la Région PACA

♦ Depuis 2008, ce Master 2 est retenu dans la convention formation continue qui conditionne l’aide du Conseil Régional PACA au financement des demandeurs d’emploi. La décision de reconduction du PRF est prise en juillet.

LOCALISATION DES ENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION

Les enseignements se tiennent dans les locaux de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix-Marseille Université, à Aix-en-Provence.

Responsable : Michel CHIAPPERO – mchiappero@free.fr

Secrétariat pédagogique et retrait du dossier : Sophie BARBOTIN – s.barbotin@univ-amu.fr – tél : 04 42 64 62 18

◊ Pour en savoir plus sur le contenu de cette formation… 

Modalités de contrôle des connaissances du parcours


Les stagiaires du Master effectuent chaque année un voyage d’études !

Téléchargez le Carnet de voyage à Rennes – Année universitaire 2014-15

 

 

 

Téléchargez le Carnet de voyage à Bordeaux – Année universitaire 2015-16

 

 

 

Téléchargez le Carnet de voyage à Brest- Année universitaire 2016-17

 

 

 

 

PARCOURS TRANSITION DES MÉTROPOLES ET COOPÉRATION EN MEDITERRANEE

PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

Ce parcours est destiné à former les urbanistes aux nouveaux enjeux économiques, sociaux, urbains et environnementaux de la Méditerranée :

  • Une croissance démographique et urbaine qui place de plus en plus la ville et les métropoles au cœur des enjeux économiques, sociaux, culturels et politiques de cette région ;
  • Un développement de projets urbains d’envergure (opérations d’aménagement, villes nouvelles, stations touristiques, développement des transports en commun et des mobilités douces, gestion des déchets, prise en compte de l’accessibilité, etc.) qui nécessite de renforcer les compétences des professionnels de la planification, de la gestion et de la fabrique de la ville ;
  • Des dégradations environnementales et des risques naturels/industriels qui confrontent les populations à des dangers de plus en plus prégnants et à la nécessité de définir des politiques de protection communes.

Centré sur une pédagogie novatrice, le master cherche à :

  •  S’inscrire dans le développement progressif d’un cursus de formation des urbanistes commun à l’échelle des pays méditerranéens qui permettra de faire face aux défis de l’urbanisation à l’échelle de la Méditerranée ;
  • Centrer la formation sur une pédagogie interactive et appliquée par l’intermédiaire d’ateliers sur le terrain dans l’ensemble des pays concernés afin de faciliter l’appropriation des savoir-faire ;
  • Favoriser la co-construction de micro-projets avec les acteurs locaux, ainsi que leur mise en œuvre et leur suivi dans le cadre des ateliers, afin de donner une dimension pratique et opérationnelle à la formation ;
  • Permettre les approches comparées des méthodes et des contextes pour enrichir les savoir faire et les compétences des professionnels de la ville et du développement territorial ;
  • Appréhender la question des risques technologiques, environnementaux et politiques pour faire face aux défis et enjeux de l’urbanisation sur le pourtour méditerranéen.

COMPETENCES ET DEBOUCHES

Le parcours « Transition des métropoles et coopération en Méditerranée » est une formation professionnalisante. De ce fait, les étudiants peuvent prétendre à la qualification de l’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU) et exercer la profession d’urbaniste aussi bien en France qu’à l’étranger dans les champs de l’analyse, de la prospective et de la gestion territoriale. Les diplômés se placent dans les collectivités territoriales (services d’urbanisme et directions des relations internationales), les agences d’urbanisme et d’architecture publiques ou privées, les sociétés de conseil et d’expertise internationale, les ONG, les organismes internationaux (Union européenne, Agences onusiennes, Banques de développement,

Plaquette du parcours Transition des métropoles et coopération en Méditerranée

Vidéo de présentation de la formation


 

PARCOURS « DROIT ET MÉTIERS DE L’URBANISME DURABLE »

mention « Droit de l’immobilier »

PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

Ce parcours vise à sensibiliser les professionnels aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable et à l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire, d’habiter et de gérer la ville.

Les impératifs de transition environnementale et énergétique, de lutte et d’adaptation au changement climatique, de consommation économe de l’espace, des ressources naturelles et des énergies fossiles… entraînent également d’importantes évolutions des normes et des procédures juridiques dans les domaines de l’urbanisme et de l’environnement.

  • Appréhender le droit de l’urbanisme durable et sa pratique aujourd’hui nécessite la maîtrise de la logique de projet urbain durable, l’acquisition et l’approfondissement des savoirs et des méthodologies propres à ces matières ainsi que la mise en application concrète du droit.
  • Acquérir une double compétence en droit de l’urbanisme et en droit de l’environnement afin d’appréhender dans leur globalité les enjeux de la transition énergétique et écologique et tenir compte de l’évolution des métiers.
  • Pratiquer une forte ouverture à l’interdisciplinarité dans le contenu et les méthodes d’enseignement comme dans la valorisation des travaux d’équipe et personnels des étudiants, grâce au rattachement de ce diplôme de droit à un institut d’urbanisme.

 COMPÉTENCES ET DÉBOUCHES

Le parcours Droit et métiers de l’urbanisme durable forme des juristes dans les métiers de l’urbanisme, de l’environnement, de l’aménagement et de la promotion immobilière.

Les diplômés sont préparés à intégrer des services ou des équipes professionnelles pluridisciplinaires et à se positionner notamment sur des métiers émergents (production et installation d’énergies renouvelables, intégration des questions environnementales dans les aménagements…) :

  • Cadres dans la fonction publique d’État, les collectivités territoriales ou les établissements publics
  • Responsables de services juridiques et contentieux, chargés d’études ou chargés d’opérations dans des bureaux d’urbanistes, sociétés foncières, d’aménagement et de promotion immobilières, bureaux d’études, bailleurs sociaux…
  • Avocats spécialisés en droit de l’urbanisme et de l’environnement
  • Juristes ou chargés de mission dans le secteur associatif

CONDITIONS D’ACCÈS ET INSCRIPTION

Ce parcours est administré par le service formation continue de la Faculté de Droit et de Science Politique :

Il n’y a pas d’aménagement spécifique d’emploi du temps pour les stagiaires en formation continue. Les cours ont lieu au 1er semestre (mi-septembre à fin janvier) tous les jours de la semaine à l’exception des vendredis et périodes de vacances universitaires. Au second semestre pour les stagiaires exerçant une activité professionnelle, le rapport de stage peut être remplacé par un rapport d’activité.

 Pour en savoir plus sur le contenu de cette formation…